Une photo, une histoire

Le ponton chenal d'ors

Au bout du chenal d’Ors, sur le dernier ponton, le paysage est rythmé par les barges ostréicoles qui marées après marées écrivent l’histoire conchylicole du bassin. Avec le pont et l’estuaire de la Seudre en toile de fond, cet endroit magnifique et unique symbolise toutes les diversités d’Oléron. Son histoire économique et patrimoniale bien entendu, les enjeux hydrauliques avec la miscibilité entre eau douce et eau salée naturellement et bien évidemment ce cordon ombilical de pierre et d’acier qui relie l’île au continent. Chaque jour y passent l’eau potable, les kilowatts et les humains qui construisent notre communauté de destins partagés. L’île est belle, unique et fragile. Sa frange littorale continuera à évoluer comme elle l’a toujours fait et l’espace où nous avons pris cette photo par un bel après-midi d’avril 2021 ne sera pas le même dans 5, 10 ou 20 ans. Ainsi va la grande et longue histoire d’Oléron qui du sel au tourisme de masse et de la marine à voile au déploiement de la fibre, a toujours rassemblé sur ses 174 km2 les enjeux et les sujets de fonds qui structurent notre manière de faire société. Conscient des responsabilités à venir, nous avons choisi le bout du chenal d’Ors, sur ce dernier ponton car c’est d’ici avec nos voisins et amis du continent que nous allons œuvrer pour bâtir un avenir solidaire, sain et durable.